Les maladies respiratoires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les maladies respiratoires

Message par Aline le Mar 11 Déc - 19:10

Nombreuses, du simple rhume au coryza avec complication, il est indispensable de poser rapidement le bon diagnostic afin de les traiter rapidement, avec des antibiotiques ciblés si nécessaire.

Le rhume
Tout comme l'homme, les poules peuvent attraper le rhume, tout simplement à la suite d'un refroidissement. Les symptômes seront les mêmes que pour la plupart des maladies respiratoires (soit éternuements, écoulement nasal, yeux gonflés qui peuvent couler) mais à la différence, il n'y a pas de complication et l'animal continue toujours de s'alimenter, de même qu'ils disparaîtront d'eux-mêmes après 2 ou 3 jours. Pour soulager notre poulette, nous pouvons lui donner une petite infusion de thym soit comme eau de boisson, soit mélangée à la pâtée.

Le coryza
Les symptômes :
éternuements et écoulements ; les poules atteintes secouent souvent la tête pour se débarrasser de l'écoulement qui obstrue leur narines ; l'inflammation peut s'étendre aux paupières, les yeux se gonflent et se ferment, les malades ne
s'alimentent plus.
Elle se traite par l'administration d'antibiotiques à base de streptomycine ou d'erythromycine. Très contagieuse, il y a lieu d'isoler les sujets atteints.
Si l'on ne traite pas rapidement il y a complication, le pus dans le sinus peut devenir solide et former une sorte de tumeur, le seul remède sera une intervention chirurgicale.
Et si l'on attend vraiment trop longtemps, il peut y avoir percement de la cloison séparant le sinus de la gorge. Lorsque la gorge est atteinte, la porte est ouverte à toutes les bactéries, il est donc trop tard, le sujet ne survivra pas même avec un traitement ou une intervention chirurgicale.

La maladie respiratoire chronique (M.R.C.)
Maladie due à un mycoplasme (germe), cependant, dans de bonnes conditions d'élevage, les poules peuvent être porteuse de ce germe sans que la maladie ne se déclenche.
Les troubles respiratoires sont généralement modérés (ronflements) mais peuvent également s'accompagner d'écoulements nasaux, éternuements, larmoiements avec parfois une enflure sous l'oeil.
Les symptômes s'aggraveront en cas de mauvaise aération des locaux, d'humidité, de froid, d'un manque d'hygiène, d'un affaiblissement de l'organisme dû à un parasitage ou à une agression virale.
Le traitement est le même que pour le Coryza.

L'angine purulente :
Très souvent à la suite d'une maladie respiratoire quelconque. Les symptômes seront les mêmes que lors d'un rhume, mais sans écoulement visible, ni d'inflammation visible du sinus.
En fait le pus rejeté ne stagne pas dans les sinus mais coule dans la gorge, la muqueuse étant ainsi attaquée. Cette maladie a une évolution lente.
Si l'on détecte cette maladie au début de son évolution, on peut la traiter en curetant le pus aggloméré dans la gorge et par la prise d'antibiotiques à large spectre (la prise de ces antibiotiques doit se faire avant et après le curetage), sinon l'animal est perdu.

Inspiré de : http://www.petitelevage.com/index2.php?option=com_content&do_pdf=1&id=62

Aline
Organisatrice

Féminin Messages : 4705
Date d'inscription : 30/11/2012
Age : 51
Localisation : Houdan

Voir le profil de l'utilisateur http://le-poulailler-gr.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum